A l’heure où

A l’heure où la peau se fait tendre

A l’heure où miaulent les chats

A l’heure où les fleurs se referment

A l’heure où on se dit déjà,

La fin du jour.

A l’heure où la peau fait offrande

A l’heure où ronronnent les chats

A l’heure où les fleurs déjà dorment

A l’heure où on sait que bientôt,

Le soir.

A l’heure où le corps se fait vague

A l’heure où les chats se sont tus

A l’heure où les fleurs frissonnent

A l’heure où l’on se dit tu,

La nuit.

A l’heure où la peau frissonne,

A l’heure où chantent les oiseaux

A l’heure où les fleurs se font belles

A l’heure où on se retrouve,

Matin.

A l’heure où la peau se brule

A l’heure où travaille l’abeille

A l’heure où les fleurs se font molles

A l’heure où on se dit vous,

Le jour.

© Charlie B. Borgo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s